Log in

Maladie carotidienne

Auteur: Gerrit Winkelaar MD

Qu’est-ce que la maladie carotidienne?

Les artères carotidiennes sont deux gros vaisseaux situés dans le cou de chaque côté de la trachée. Ils se divisent ensuite en deux. Une des branches se nomme l’artère carotide externe qui amène le sang vers le visage et le cou. L’autre branche est l’artère carotide interne et elle transporte le sang vers les yeux et le cerveau. Au point de bifurcation, l’artère s’élargie et est nommée le bulbe carotidien. L’athérosclérose, ou la formation de plaque, peut  s’installer à cette bifurcation, causer un rétrécissement du vaisseau sanguin et entraîner une diminution de la circulation vers le cerveau et les yeux.

Qu’est-ce qui cause la maladie carotidienne?

Une accumulation de plaque faite de cholestérol, de calcium, de tissus fibrotiques et de débris cellulaires s’appelle athérosclérose. Celle-ci peut s’épaissir et entraîner un rétrécissement des artères du cou.

Parfois, cette plaque peut ramollir et se fissurer. Quand cela survient, des cellules formant du caillot, appellées plaquettes, vont venir se fixer à la plaque. Parfois, l’artère peut thromboser et s’obstruer complètement ou partiellement et ainsi, diminuer le flot sanguin vers le cerveau et causer un AVC. Le plus souvent, c’est un morceau de plaque ou de thrombose qui va se détacher et voyager avec la circulation sanguine dans l’artère pour aller obstruer un vaisseau plus distalement dans le cerveau. Ceci peut entraîner  une cécité ou un AVC.

Quels sont les symptômes de la maladie carotidienne?

La maladie carotidienne survient plus fréquemment avec l’âge et affecte 3% de la population générale. La majorité des patients n’auront pas de symptômes. Le premier symptôme peut être un AVC avec sensation d’engourdissement ou faiblesse d’un côté du corps ou du visage, trouble d’élocution ou cécité soudaine dans un oeil. Parfois, ces symtômes sont temporaires et vont se résoudre complètement. C’est ce qui est communément appelé un mini-AVC ou ischémie cérébrale transitoire (ICT). Même si les symptômes disparaissent, il est important de consulter un médecin immédiatement. Ces mini-AVCs peuvent être un signe précurseur d’un AVC massif permanent qui pourrait survenir dans les minutes qui viennent. Ils doivent être investigués et traités de manière adéquate.

Diagnostic et examens

Votre médecin commencera son investigation avec un questionnaire complet et un examen physique. Ceci aidera à déterminer la présence de facteurs de risque pour le développement de la maladie carotidienne. Ceux-ci incluent le tabagisme, la pression artérielle élevée, le cholestérol élevé et les antécents familiaux de maladie vasculaire (infarctus, AVC ou mauvaise circulation dans les jambes). Le premier examen qui sera demandé par votre médecin est habituellement une échographie des carotides. Ceci est un examen non-invasif qui permettra d’évaluer les artères carotidiennes et leur flot sanguin. Parfois, plus d’information est nécessaire et un angioscan (angioCT) ou une angioIRM peuvent être demandés. Ces tests impliquent l’administration d’un agent de contraste et utilisent soit des rayons X ou des champs magnétiques pour créer l’image de vos artères.

Modification des habitudes de vie dans la maladie carotidienne

Si vous fumez, vous êtes plus à risque de développer de l’athérosclérose. La cessation du tabac ne va pas nécessairement renverser la formation de plaque mais peut freiner la progression du rétrécissement des artères et ainsi diminuer la possibilité d’un AVC. D’autres facteurs tels l’exercice, la perte de poids et une diète faible en gras peut réduire le risque de développement de maladie athérosclérotique.

Prise en charge médicale et non-chirurgicale de la maladie carotidienne

La prise de médicaments pour prévenir l’adhérence des plaquettes sur la surface de la plaque est importante pour prévenir un AVC. Le médicament le plus prescrit est l’aspirine. Une dose de 81 – 325 mg une fois par jour est recommandée. Si vous êtes intolérants à l’aspirine, votre médecin peut discuter de la prise de médicaments alternatifs. Des études ont également démontré que la prise d’une statine pour le contrôle du cholestérol peut induire un remodelage et même une régression de la plaque carotidienne. La haute pression artérielle est aussi un facteur de risque de développement d’AVC et d’athérosclérose et devrait aussi être traitée avec des médicaments. Si vous êtes diabétique, un bon contrôle de vos taux de sucre est important.

Recommandations pour une intervention dans la maladie carotidienne

Le but d’une intervention sur une sténose (rétrécissement) carotidienne est de diminuer le risque de faire un AVC. Si vous avez fait un AVC non-invalidant ou un ICT secondairement à la présence d’une sténose carotidienne de plus de 70%, votre médecin devrait normalement recommander une intervention pour nettoyer cette partie de l’artère rétrécie, soit par une chirurgie ouverte ou une angioplastie per-cutanée (tous deux décrits plus loin). Si vous avez des symptômes en présence d’une sténose de 50-69%, une intervention peut également être recommandée, mais le traitement des facteurs de risque et une médication appropriée peut être tentée en première ligne. Si vous n’avez pas de symptômes d’AVC ou d’ICT, la recommandation d’une intervention préventive est basée sur des facteurs tels votre âge, le degré de sténose et votre condition globale.

Traitement chirurgical de la maladie carotidienne

Cette chirurgie est effectuée par une incision oblique sur le devant du cou sous anesthésie locale ou générale, selon la préférence de votre chirurgien. L’artère carotide est ensuite ouverte et la plaque est retirée, laissant derrière elle une surface lisse. L’artère est ensuite refermée avec des sutures ou en posant une pièce synthétique qui sera suturée aux rebords de l’ouverture. La majorité des patients restent une nuitée à l’hôpital après la chirurgie. Cette procédure se nomme endartérectomie carotidienne et est démontrée comme étant sécuritaire, efficace et durable quant à la réduction du risque d’AVC lorsqu’effectuée par un chirurgien qualifié.

Traitement endovasculaire de la maladie carotidienne

L’angioplastie avec tuteur est une nouvelle procédure qui devient de plus en plus disponible au Canada. Cette procédure implique la mise place d’un cathéter par une artère dans l’aine sous anesthésie locale. Le cathéter est avancé jusque dans la carotide sous guidance radiologique. Un petit ballon est ensuite gonflé au niveau du rétrécissement, permettant de presser la plaque contre la paroi de l’artère. Un cylindre de fil métallique (stent) est ensuite déployé dans la même zone pour maintenir l’artère ouverte. La plupart des patients doivent rester hospitalisés une nuit. Ce traitement est encore considéré controversé, mais peut être choisi dans certains cas de patients à plus haut risque de subir une chirurgie ouverte.

Quand devrais-je voir mon médecin?

Si vous ressentez un faiblesse ou un engourdissement soudain dans un de vos bras, jambes ou d’un côté du visage, un trouble de l’élocution ou de la difficulté à parler, ou une perte de vision dans un oeil, vous devriez consulter un médecin immédiatement, même si vos symptômes se résolvent complètement après un court moment. Si vous fumez, êtes hypertendus, diabétiques, avez un cholestérol élevé et/ou une histoire familiale d’athérosclérose, vous devriez consulter votre médecin régulièrement pour des conseils et traitements pour ces conditions pour diminuer votre risque de développer de la maladie carotidienne. 

Références et ressources

1. Prevalence of Asymptomatic Carotid Artery Stenosis in the General Population.
An individual Participant Data Meta-analysis. Stroke. 2010;41:00-00.

2. The effect of statins on carotid plaque morphology; a LDL-associated action or one more pleotropic effect of statins? Atherosclerosis.2010 Nov;213(1):8-20.

3. 10 year stroke prevention aftersuccessful carotid endarterectomy for asymptomatic stenosis (ACST-1): a multicentre randomised trial. Lancet. 2010;25;376(9746):1074-1084.

4. The Carotid Revascularization Endarterectomy versus Stenting Trial(CREST): stenting versus carotid endarterectomy for carotid disease. Stroke. 2010 Oct;41(10 Suppl):s31-4.

5. The North American Symptomatic Carotid Endarterectomy Trial. Surgical results in 1415 patients. Stroke. 1999 Sept;30(9): 1751-8.

6. www.vascularweb.org

Powered by Wild Apricot Membership Software