Log in

Lymphoedème

Auteur: Benoît Cartier

Qu’est-ce que le lymphoedème?

La circulation lymphatique est un réseau de tubes et de canaux interconnectés dans le corps humain dont le rôle est de retourner le fluide tissulaire excessif vers la circulation sanguine.  Contrairement aux artères et aux veines où le débit sanguin est rapide, la vitesse des fluides tissulaires est lente.  Le lymphoedème est une condition causée par une occlusion de ce système résultant en une accumulation excessive de fluide et une enflure des membres.

Quelle est la cause du lymphoedème?

Les causes du lymphoedème sont classées en deux catégories: primaire et secondaire.  Les causes primaires sont causées par l’obstruction ou l’absence des canaux lymphatiques à la naissance qui peuvent se manifester précocement ou tardivement dans la vie.  Les causes secondaires, dites acquises, sont attribuées soit au cancer, à une chirurgie, à une infection ou un accident qui a entraîné un dommage au réseau lymphatique.

Quels sont les symptômes du lymphoedème?

Si la cause est primaire, l’enflure commence à la puberté au niveau des chevilles.  Elle se manifeste de façon progressive.  Elle est plus fréquente chez les femmes et elle est souvent d’origine familiale.  Dans les cas secondaires, l’enflure se développe dans les mois ou années suivant l’incident.  Dans les deux situations, le patient peut développer une infection secondaire récidivante qui elle peut endommager davantage le réseau lymphatique et aggraver l’enflure. Ceci est un cercle vicieux qui contribue à l’aggravation du lymphoedème.

Test et diagnostic du lymphoedème

Le médecin doit connaître en détail les circonstances entourant l’apparition du lymphoedème.  Les symptômes, la durée, le type de chirurgie, le traumatisme, l’infection ou un voyage à l’étranger seront inclus dans le questionnaire médical.  À l’examen physique, le médecin notera la localisation, la couleur et la texture de la peau, l’étendue de l’enflure, la présence de cicatrice ou de veines anormales.  Les causes secondaires seront recherchées: hypothyroïdie, infection parasitaire, cancer, maladie veineuse ou syndrome post phlébitique.  Le meilleur test diagnostique est une lymphoscintigraphie qui consiste à injecter un radioisotope entre les doigts ou les orteils du membre atteint et de suivre le trajet du radioisotope avec des caméras spéciales.

Modifications des habitudes de vie

La perte de poids aide à réduire le lymphoedème.  L’accumulation de graisse sous la peau altère le drainage lymphatique.  Une diète riche en gras cause une saturation du système lymphatique diminuant le drainage lymphatique.  L’exercice aide à favoriser le drainage lymphatique.  Un patient avec un lymphoedème doit éviter toute lésion à ce membre pour éviter d’endommager davantage le système lymphatique.  Il doit demeurer très vigilant lors de la présence de d’infection et être traité rapidement avec des antibiotiques.

Traitement médical

Le traitement médical du lymphoedème est primordial.  Il consiste à une combinaison : d’exercice, des bas de compression, une surveillance des infections, un massage lymphatique et de pansement compressif.  L’usage de diurétiques est rarement indiqué.  Malheureusement, il n’existe aucun traitement curatif du lymphoedème.  L’objectif du traitement de de diminuer l’enflure du membre affecté afin de le rendre plus fonctionnel.  Le port du bas (ou d’une manche) compressif est le meilleur gage de succès à long terme.

Guide d’intervention

Toute enflure anormale d’un bras ou d’une jambe devrait être investiguée afin d’identifier la cause.  Par exemple, le patient ayant subit une chirurgie de l’aisselle avec mastectomie doit avoir un traitement préventif en portant une manche compressive et surveiller l’apparition de cellulite (infection) pour être traitée rapidement avec des antibiotiques.  Si le lymphoedème s’aggrave, un massage lymphatique ou des pansements compressifs peuvent être fait mais ils ne sont pas toujours remboursés par l’assurance maladie.

Traitement chirurgical

Il est rare qu’un traitement chirurgical soit requis.  Le but est de réduire le volume total du membre affecté, augmenter la fonction de celui-ci et de réduire la fréquence des infections.  Les techniques chirurgicales se divisent en deux catégories: physiologique et excisionnelle.  Les techniques physiologiques ont comme objectifs de reconstruire le réseau lymphatique mais très peu de chirurgiens ont de l’expérience avec ces techniques et il existe peu d’étude à ce sujet. Les techniques d’excision consistent à enlever l’excès de peau et de tissus sous-cutanés afin de réduire le volume du membre affecté par le lymphoedème.

Traitement endovasculaire

Il n’en existe aucun actuellement.

Quand consulter le médecin?

Tout enflure anormale devrait être évaluée par un médecin.  Tout patient à risque de lymphoedème devrait être suivi par un médecin également.  Tout patient avec lymphoedème devrait avoir une prescription d’antibiotique afin de débuter rapidement le traitement en présence d’une infection de la peau et évidemment consulter son médecin dès que possible.  

Références et ressources

Powered by Wild Apricot Membership Software